“Notre rôle est de représenter le peuple ” : interview de François Cornut-Gentille

Dans le cadre d’un stage de classe de troisième, Chana a interviewé François Cornut-Gentille pour mieux connaître la fonction de député et l’Assemblée nationale :

Comment avez-vous découvert la fonction de député ? Qu’est-ce qui la rend si intéressante ?

Ce qui rend la fonction de député intéressante, c’est la possibilité de rencontrer beaucoup de monde car on est les représentants du peuple, donc on rencontre des gens qui travaillent dans des domaines très variés, alors que quand tu fais un métier normal, tu n’es en contact qu’avec des gens qui sont concernés par ton métier.

Par exemple, les professeurs ne voient que leurs élèves et d’autres professeurs, les médecins ne voient que des patients et autres médecins.

Quand tu es député, tu es donc vraiment en contact aussi bien avec les patrons que les employés, des professeurs que des médecins, tu as la possibilité de rencontrer des gens dans tous les secteurs, ce qui me plait énormément.

 Quel niveau d’études avez-vous atteint avant de devenir député ?

Il n’y a pas de diplômes à obtenir pour devenir député, le diplôme, ce sont les électeurs qui te le donnent, lorsqu’ils te choisissent. Beaucoup de gens ont fait des études de droit ou de sciences politiques avant de devenir député, mais j’ai personnellement fait des études de lettres.

 De quelle commission êtes-vous membre ?

Je suis membre de la commission des finances, commission qui est assez intéressante car dans tous les sujets, il y a toujours un problème de finances. Ça me permet de suivre toutes les questions.

Etes-vous un député de la droite ou de la gauche ? Quelles sont les contrastes entre ces deux partis ?

La différence remonte de la révolution française. A l’origine, lorsque les députés se sont tous réunis pour la 1 ère fois, ils étaient très nombreux. Donc pour faciliter la situation, les députés qui étaient pour le roi se sont mis à droite et ceux qui étaient pour les évolutions se sont mis à gauche. Cette organisation est cependant aujourd’hui bien différente. Je suis dans un parti qui est plutôt classé à droite.

 Etre de député intervient-il sur votre vie personnelle ?

En effet, lorsque tu es député, tu n’as pas du tout les mêmes horaires que dans un métier normal. On doit assister à des séances parfois tardives, le week-end, je dois également travailler dans ma circonscription, je dois visiter des habitants, et donc nous n’avons pas vraiment d’horaires fixes.

Qu’est-ce qu’un député ? En quoi se résument ses activités ?

Notre rôle est de représenter le peuple et notre fonction principale est de voter des lois, on vote également le budget de la France et on contrôle le gouvernement et l’administration.

 Comment se passent ses premiers jours au sein de l’Assemblée ?

Lors de nos premiers jours, on visite l’Assemblée, on regarde comment elle fonctionne, on observe le travail des autres. On doit également choisir une commission, une spécialité. La vie politique concerne absolument tous les domaines et on ne peut pas être spécialiste de tous ces domaines, donc on essaye de choisir un sujet qui nous intéresse plus que les autres pour se spécialiser.

 Comment est choisie sa place dans l’Hémicycle ? Quelle est la vôtre ?

A l’Assemblée, on appartient à des groupes politiques, auxquels l’administration de l’Assemblée attribue un certain nombre de places et leur emplacement dans l’Hémicycle, et une fois les places obtenues, le groupe politique attribue à chaque député sa place. Ma place se trouve vers le milieu de la droite.

 Quel matériel est mis à sa disposition pour effectuer son travail ou autres activités ?

On nous donne à chacun un budget pour acheter le matériel dont on a besoin, qui est de l’informatique, des bureaux et meubles, …

Comment votez-vous les lois à l’Assemblée Nationale ?

On commence par étudier un texte de loi par commission, en fonction du sujet de la loi, la commission concernée diffère, après son étude, on l’envoi dans l’Hémicycle où elle est votée et améliorée. Puis finalement, nous l’envoyons au Sénat qui la traite et l’améliore.

 Y-a-t-il souvent des désaccords entre les députés vis-à-vis du vote de ces lois ?

Ça dépend des lois votées, il y a certains textes où la majorité est d’accord, et il n’y a pas de différents entre les députés, et d’autres où on peut ne pas être d’accords, plus souvent sur les sujets économiques.

 Comment la « navette » entre l’Assemblée et le Sénat est-elle organisée ? La loi à traiter est-elle transmise par support papier ou via une adresse mail ?

Elle s’organise sous forme d réunions entre quelques députés et sénateurs. Si le Sénat n’est pas en accord avec l’Assemblée, un groupe de Sénateurs et de Députés se réunissent et font des ajustements à la marge et si le désaccord est vraiment important, l’Assemblée a la décision finale, car les députés sont élus au suffrage universel direct et représentent donc plus le peuple, alors que les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect, ce sont des élus d’élus.

 Quelle est la différence entre Sénateurs et Députés ? Ont-ils les mêmes secteurs d’intervention ?

La plus grande différence entre Député et Sénateurs est la manière d’être élu, par suffrage universel direct pour les députés, ou indirect pour les sénateurs.

Les commissions sont également différentes. Dans la constitution, on dit que le sénat est la chambre des collectivités territoriales, ils sont donc censés s’intéresser à la ruralité, au territoire, ils sont censés être les représentants du territoire.

Bien que cela n’est pas marqué dans les textes, l’ambiance au sénat est différente, elle est plus calme et modérée qu’à l’Assemblée où les débats sont parfois violents.